Profiter des fêtes grâce à l’alimentation intuitive

par Isabelle Huot, docteure en nutrition 0 views0

 

Vous en avez assez de vivre la même angoisse, année après année, alors que la période des fêtes approche ? Bien que l’idée de revoir vos proches vous emballe, au fond de vous, l’inquiétude prend le dessus. La crainte de prendre encore quelques livres, de ne pas réussir à maintenir vos objectifs, de ne pas être capable de résister à la bûche de noël ? Si vous changiez plutôt d’état d’esprit et enleviez toute cette pression inutile? Cap sur la pleine conscience et les principes de l’alimentation intuitive.

 

Pour vous l’approche intuitive?

La saine alimentation, c’est bien plus que des connaissances et de bons choix. C’est également un processus psychologique et social. Cette année, je vous suggère d’aborder la période des fêtes avec une vision différente.  Vous êtes inquiet face à cette nouvelle approche et vous demandez si elle vous convient ? Si vous vous reconnaissez dans certains des comportements suivants, l’alimentation intuitive est pour vous :

  • Vous connaissez les recommandations alimentaires. Cependant, vous n’êtes pas en mesure de les mettre en application.
  • Vous alimentation est «parfaite» au bureau, mais vous perdez le contrôle une fois rentré à la maison.
  • Vous êtes incapable de dire si vous avez faim puisque vous ne ressentez pas réellement cette sensation.
  • Vous culpabilisez à chaque fois que vous consommez un aliment que vous considérez comme un «mauvais choix»
  • Les vacances, les fêtes ou les soupers entre amis sont des événements stressants pour vous.

 

Qu’est-ce que l’alimentation intuitive

Dans un premier temps, les principes de l’alimentation intuitive suggèrent que l’on mange lorsque la faim se fait ressentir et que l’on cesse la prise alimentaire lorsqu’elle n’est plus présente. Ce principe demeure la base du concept. Il n’y a aucun aliment interdit, on prend le temps de savourer pleinement les aliments et on s’assure de mettre la notion de plaisir dans chaque repas.

 

Ressentir les signaux corporel grâce à la pleine conscience

La pleine conscience est un concept de plus en plus populaire. Étant à la base des principes de la méditation, la pratique de la pleine conscience démontre des effets positifs un niveau de plusieurs sphères du quotidien : sommeil, gestion du stress, concentration, performance, alimentation, etc. En alimentation, la pleine conscience a un impact direct sur la gestion des comportements alimentaires.

Concrètement, elle consiste à se concentrer sur le moment présent, plutôt que de se perdre dans nos pensées. En alimentation, cela se traduit par différents comportements :

  • Se concentrer sur nos sensations corporelles pour ressentir les signes de la faim : légers gargouillements, sensation de vide au niveau de l’estomac, difficulté de concentration, etc. La faim devrait venir de signaux internes et non externes (odeur, vision, publicité, etc.).
  • Se concentrer sur nos sensations corporelles pour ressentir les signes de satiété : les aliments n’ont plus aussi bon goût, vous vous sentez satisfait, vous sentez votre estomac rempli, etc. Attention à bien faire la distinction entre un estomac rempli et TROP rempli : sensation d’étirement au niveau de l’abdomen, fatigue et inconforts.
  • Déguster un aliment en s’attardant à la finesse de la texture et des arômes, plutôt que de l’engloutir.
  • Éviter de manger simplement parce qu’il est midi ou 17h, mais bien parce que la faim réelle est présente.
  • Ne ressentir aucune culpabilité.

 

Pour en apprendre davantage …

De plus en plus de nutritionniste se spécialisent en alimentation intuitive.

Saviez-vous que notre équipe de nutritionnistes offre des consultations partout à travers la province, en clinique ou en virtuel?

Visitez le www.isabellehuot.com pour plus d’information sur nos services.