Le temps des sucres

par Isabelle Huot, docteure en nutrition 921 views0

Pour une foule de produits et de conseils nutritifs, consultez kilosolution.com!

Le sirop d’érable fait partie des richesses du Québec. On aime sa couleur dorée ou ambrée et sa richesse aromatique. Plus de 50 pays importe ce petit joyau d’ici.

Les types de sirop

De couleur et de notes aromatiques distinctes, il existe des sirops pour tous les goûts.

Clair ou extra clair: Tout en finesse, ce sirop est surtout utilisé dans les plats salés pour équilibrer le plat. Il enlève l’amertume des endives ou des asperges par exemple.

Medium: Son goût plus prononcé en fait un sirop de choix pour les réductions accompagnant les viandes.

Ambré: encore plus concentré, le sirop ambré est surtout utilisé en pâtisserie. Son goût d’érable est prononcé.

Outre le sirop, on apprécie le sucre d’érable (pour le produire on fait bouillir le sirop au-delà du point d’ébullition puis on le refroidit rapidement dans l’eau froide, on le passe au batteur électronique, on tamise ensuite selon la grosseur du grain recherchée). On aime aussi le beurre d’érable et la tire d’érable, tous ne contiennent que du sirop.

La valeur nutritive du sirop d’érable

Le sirop contient plus de calcium, magnésium et potassium que les autres sucres. Ce qui en fait, avec le miel, mon sucre préféré. Il contient également des antioxydants de la famille des polyphénols. Les sirops foncés contiennent davantage d’antioxydants (trois fois plus que ceux extra-clairs). Si son potentiel antioxydants est intéressant, le sirop reste un sucre concentré dont il faut limiter la consommation. Rappelons qu’on consomme définitivement trop de sucres au Québec et que toutes formes de sucres concentrés (et même le jus de fruits) doivent être limitées dans l’alimentation quotidienne.

Des recherches conduites à l’université Laval démontrent que le sirop contient également des phytohormones dont l’acide abscissique. Cette composante de la famille des terpènes pourrait stimuler la sécrétion d’insuline via le pancréas. Ce constat pourrait faire du sirop d’érable un sucre qui pourrait être mieux toléré par les personnes diabétiques et celles souffrant du syndrome métabolique. Les recherches étant préliminaires, il faut rester prudent avant de faire des recommandations.

Et le sirop de table ?

Il contient du glucose-fructose, du sucre, du sirop de maïs, de la cassonade, de l’arôme artificiel d’érable, du colorant, du caramel et du sorbate de potassium… nous sommes bien loin de la sève d’érable concentrée….

 Le sirop d’érable, ça se déguste !

 Saviez-vous que le sirop d’érable se déguste, un peu à l’image du vin. Pourquoi ne pas organiser une petite dégustation entre amis à la maison ? Floral, épicé, fruité, à vous de découvrir !

Pour une foule de produits et de conseils nutritifs, consultez kilosolution.com!