Santé cardiovasculaire; à la découverte des phytostérols

par Isabelle Huot, docteure en nutrition 0 views0

Au Québec, les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de décès, tant chez les hommes que chez les femmes. L’obésité, l’hypertension et l’hypercholestérolémie comptent parmi les facteurs de risque. Bonne nouvelle, l’alimentation joue un rôle clé dans chacun de ces facteurs de risque si bien qu’en modifiant ses habitudes alimentaires, on contribue significativement à réduire son risque.

Outre le fait de consommer de bons gras, des grains entiers et une abondance de végétaux, les études ont démontré que certaines composantes spécifiques, notamment les phytostérols, pourraient procurer un bénéfice supplémentaire. La consommation quotidienne de 2 g de phytostérols par jour pourrait diminuer le LDL cholestérol de 8,8%, une baisse significative. Cela dit, qu’est-ce que ces fameux phytostérols et où peut-on les trouver?

Les phytostérols

Les phytostérols, également appelés stérols végétaux, sont des matières grasses végétales retrouvées en petites quantités dans certains végétaux. Leur structure chimique s’apparente grandement à celle du cholestérol. Alors que ce dernier se retrouve exclusivement dans les sources animales, les phytostérols sont présents dans la membrane des cellules végétales. On en retrouve notamment dans les noix, les graines et le soya.

Un effet hypocholestérolémiant

Les phytostérols entravent l’absorption du cholestérol. Ainsi, une fraction du cholestérol consommé est excrétée, ce qui aurait pour effet d’en diminuer les taux sanguins. Bien que des bénéfices soient enregistrés avec une consommation de 2 à 3 grammes par jour, un apport supérieur à 3g ne s’accompagne pas de bienfaits supérieurs.

Les sources de phytostérols

Plusieurs végétaux contiennent des phytostérols. Cependant, la teneur en ces composés demeure assez faible si bien qu’il demeure difficile d’obtenir une dose thérapeutique simplement par l’alimentation. Voici la teneur en phytostérols de certains aliments :

Aliments Teneur en phytostérols (mg)
125 ml (½ tasse) de fèves edamames 48
60 ml (¼ de tasse) de pistaches 67
60 ml (¼ de tasse) d’amandes 42
60 ml (¼ de tasse) de graines de citrouille 9
60 ml (¼ de tasse) de graines de tournesol 59
60 ml (¼ de tasse) de graines de sésame 264
15 ml (1 c. à soupe) de graines de lin moulues 16
15 ml (1 c. à soupe) d’huile d’olive 30

Pour combler ce manque, certaines entreprises ont mis sur le marché des produits enrichis en phytostérols. Afin de pouvoir afficher des allégations sur les phytostérols et leurs bénéfices, le produit doit contenir un minimum de 650 mg de stérols végétaux par portion. Parmi ceux-ci, on compte certaines margarines, vinaigrettes, jus et céréales. Il existe désormais suffisamment de preuves pour conclure que la consommation de supplément de phytostérols serait aussi efficace que leur consommation via l’alimentation.

Outre l’intégration de phytostérols, une alimentation riche en végétaux, en oméga-3, en fibres solubles et faible en sodium reste des atouts pour la santé cardiovasculaire.

Pour une bonne santé cardiovasculaire :

Limiter : viande rouge, charcuteries, fromages riches en gras, beurre, crème, huile de palme ou de palmiste

Favoriser : huiles végétales non hydrogénées, noix, graines, avocat, poissons, avoine, légumineuses, lin, psyllium, chia, fruits et légumes

Pour davantage d’idées, visitez mon site : www.isabellehuot.com