Notre nouveau sac fait à 100 % de plastique recyclé fait son entrée sur l’île de Montréal

par Publisac Promo 0 views0

Nous sommes fiers d’annoncer le lancement du sac Publisac fait à 100 % de plastique recyclé, et toujours 100 % recyclable!  TC Transcontinental remplace le sac de plastique vierge recyclable du Publisac par un sac qu’elle fait elle-même ici au Québec, entièrement de plastique recyclé et toujours recyclable, pour réduire son empreinte environnementale. Ce nouveau Publisac sera distribué à compter de cette semaine sur l’île de Montréal, en octobre dans les autres municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal, et partout au Québec d’ici la fin de l’année. Une photo du nouveau sac se trouve ici.

« Nous avons été à l’écoute des citoyens qui ont manifesté des préoccupations environnementales et avons saisi l’occasion de faire du Publisac l’un des premiers jalons de la création d’une économie circulaire du plastique au Québec, a déclaré François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental. Nous sommes très fiers de lancer ce nouveau sac fait entièrement de résidus de plastique. Je suis reconnaissant envers nos équipes internes en recherche et développement, en développement durable, en approvisionnement, en distribution et en emballage qui se sont mobilisées autour de ce projet d’entreprise porteur, de concert avec plusieurs partenaires externes, pour en arriver à une solution innovatrice. »

Consultation publique à Montréal
Dans la foulée de la consultation publique de la Ville de Montréal à venir cet automne sur le contrôle des circulaires émanant du droit d’initiative citoyenne, TC Transcontinental réitère qu’elle y participera pour défendre le Publisac et ses clients, annonceurs et hebdos locaux. Elle y fera valoir que le Publisac est un service utile, responsable et légitime qui doit être maintenu.

Le dévoilement du nouveau sac Publisac constitue la réponse de la Société à l’un des objets de la consultation, soit l’utilisation du sac de plastique pour l’emballage des circulaires . Ce sac, fait à 100 % de plastique recyclé, 100 % recyclable et réutilisable, est la meilleure solution pour protéger les circulaires et les journaux locaux des intempéries. Au-delà du nouveau sac, TC Transcontinental compte réduire à la source 30 % du plastique utilisé auparavant en ayant recours à des sacs de plus petit format lorsque cela est possible et en continuant de tester à Montréal cet automne des jaquettes en papier pour certaines distributions intérieures.

En ce qui concerne l’objet de la consultation publique sur la demande de renversement du modèle de distribution du Publisac vers un modèle par abonnement  (« opt-in »), TC Transcontinental est sans équivoque : ce serait la fin du Publisac. La fin du Publisac, ce serait aussi la mise en péril des hebdos qui en dépendent, la fin des économies que procurent les circulaires aux ménages, un appauvrissement de la vie de quartier, la disparition du principal outil promotionnel des commerçants locaux, une perturbation de l’économie circulaire du papier qui est bien établie au Québec, un frein à l’établissement d’une économie circulaire du plastique au Québec, et une atteinte illégale à la liberté commerciale. Le système actuel de distribution avec l’option de retrait (« opt-out »), par lequel les citoyens peuvent facilement obtenir et apposer un pictogramme pour indiquer leur refus de recevoir le Publisac, respecte leur libre choix et permet à TC Transcontinental de réduire à la source les quantités de circulaires à imprimer et de sacs à produire.