Bien manger sur la route

par Isabelle Huot, docteure en nutrition 0 views0

 

Que ce soit pour le travail ou pour les vacances, les déplacements font partie de notre quotidien. Bien s’alimenter sur la route peut s’avérer un véritable défi. Voici les conseils d’une nutritionniste toujours sur « la go » :

 

Vivement l’organisation !

Nous ne le répéterons jamais assez : la planification est la clé d’une saine alimentation. Lorsque des déplacements sont prévus à l’horaire, prévoyez un goûter accompagné de collations. Assurez-vous toutefois de préserver la chaîne de froid des aliments périssables. Pour se faire, emportez une glacière (n’oubliez pas de changer la glace, au besoin) ou munissez la boîte à lunch d’un bloc réfrigérant.

 

Le « déjà-préparé »

Malgré qu’il soit possible de faire de bons choix alimentaires hors de la maison, manger à l’extérieur n’est jamais comme un plat cuisiné chez soi. En effet, la restauration et les prêts-à-manger sont souvent plus riches en sucre, en gras et en sodium. Choisissez des produits dont vous reconnaissez les ingrédients et qui en contiennent peu.

 

Les bases de l’assiette santé

En janvier dernier, Santé Canada a dévoilé son tout nouveau guide alimentaire canadien. Nous n’avons pas terminé d’en entendre parler puisqu’il constitue les bases simples à suivre pour une alimentation équilibrée. Voici à quoi votre assiette devrait ressembler :

 

  • La moitié de végétaux (Légumes et fruits) ;
  • Le quart de produits céréaliers à grains entiers ;
  • Le quart de viandes ou de substituts de viande.

 

Au restaurant comme à la maison, tentez de reproduire ce repas complet trois fois par jour accompagné de collations.

 

À l’épicerie

Les sections prêts-à-manger des épiceries offrent de plus en plus de choix aux consommateurs. Bâtissez votre repas complet au supermarché en incorporant ces éléments (N’oubliez toutefois pas d’écouter vos sensations de faim et de satiété !) :

 

Une source de féculent ou de produits céréaliers :

  • 20 g de craquelins de grains entiers, environ 6 petits ou 3 gros ;
  • 1 tranche de pain de blé entier ;
  • ½ bagel ;
  • ⅓ de baguette ;
  • 1 muffin anglais.

 

Deux sources de végétaux :

  • 5 mini tomates + ⅓ de concombre ;
  • 125 ml (½ tasse) de salade de carottes + 1 pomme ;
  • 250 ml (1 tasse) de salade du jardin.
  • 125 ml (½ tasse) de brocolis ou de choux-fleurs coupés + 125 ml (½ tasse) de framboises ;
  •  250 ml (1 tasse) de crudités.

Une source de protéines (Viandes et substituts) :

  • 2 œufs cuits durs ;
  • 90 g (environ 4 tranches) de saumon fumé ;
  • 90 g (environ 3 tranches) de jambon tranché naturel ;
  • 250 ml (1 tasse) de salade de pois chiches ;
  • 60 g (2 cubes de 3 cm) de fromage cheddar à moins de 20% de matières grasses.

 

Au restaurant

Manger au restaurant régulièrement peut nuire à nos saines habitudes alimentaires. Voici quelques conseils afin d’optimiser son repas au resto :

 

  • Demandez la sauce sur le côté afin de doser vous-même la quantité.
  • Remplacez les frites par du riz ou une pomme de terre au four sans garniture.
  • Troquez votre breuvage sucré par de l’eau ou de l’eau gazéifiée.
  • Demandez plus de légumes pour obtenir la moitié de légumes dans l’assiette.
  • Évitez les tables d’hôte qui nous incitent souvent à manger au-delà de nos signaux de satiété.

 

Qu’en est-il de l’environnement ?

Lorsque nous sommes en déplacements, il peut être difficile de faire des choix éclairés pour la santé de notre planète. En effet, nous sommes plus à risque de consommer des aliments emballés et d’utiliser de la vaisselle jetable. Voici trois gestes à adopter pour être plus « éco-friendly » :

  • Apportez votre propre vaisselle et vos ustensiles réutilisables.
  • Achetez-vous une votre bouteille d’eau réutilisable.
  • Faites votre lunch !

Découvrez mes conseils et recettes sur mon blogue isabellehuot.com