L’histoire de la Fête nationale du Québec

par Publisac 3 650 views0

À quand remontent les origines de la fête nationale?

Le 24 juin 1834, Duvernay organisait un banquet à l’endroit où se tient actuellement la gare Windsor et parmi ses invités étaient présents Jacques Viger, Louis-Hippolyte Lafontaine et plusieurs figures emblématiques montréalaises. Devant le succès important de l’événement, les journaux encouragent alors les gens à fêter la «Saint-Jean-Baptiste» dans le but de favoriser une union canadienne-française. Dès l’année suivante, les célébrations s’étaient étendues de Saint-Eustache à Terrebonne en passant par Saint-Denis et Berthier.

Duvernay se charge alors d’organiser le banquet de la Saint-Jean-Baptiste en 1835 et en 1836, mais débute alors une dissension au sein du Parti patriote. On assiste alors à la dissociation du banquet des modérés et des radicaux qui tiennent séparément leurs événements. La Rébellion des patriotes, qui s’est tenue de 1837-1839, a provoqué l’interruption des festivités entourant la Saint-Jean-Baptiste pendant 5 ans. Ce n’est qu’en 1843 que Duvernay, alors de retour à Montréal, fonde l’association Saint-Jean-Baptiste et c’est cette année que Montréal vit naître le premier défilé à grand déploiement qui est une réelle tradition aujourd’hui.

C’est au tournant des années 1950 que les fêtes de quartier se multiplient à Montréal. Il faudra toutefois attendre jusqu’en 1977 pour que le gouvernement, alors dirigé par René Lévesque, proclame le 24 juin comme étant le jour de la Fête nationale du Québec. Une année plus tard, une corporation des fêtes du 24 juin et un comité organisateur sont mis en place pour favoriser la participation de plusieurs régions du Québec.

Aujourd’hui, la Fête nationale du Québec rassemble annuellement près de 20 000 bénévoles aux quatre coins de la province avec plus de 1050 spectacles divers.

Pour planifier sa Fête nationale du Québec, consultez le site officiel des festivités.

Bonne Saint-Jean!

 

Leave a Reply