Ménage alimentaire printanier!

par Isabelle Huot 12 572 views0

Par Isabelle Huot, Dre en nutrition

 
Plusieurs personnes profitent de l’arrivée du printemps pour faire un grand ménage de la maison ; ranger, trier, épousseter et laver. Pourquoi ne pas profiter de cette période pour en faire de même avec notre organisme ? Les excès de table, les aliments moins sains, le manque d’exercice ou une mauvaise hydratation sont tous des éléments qui peuvent nuire à notre niveau global d’énergie. Comment faire du printemps une période de renouveau et de légèreté alimentaire ?
 

Cures détox ?

 
Les cures de jus verts, de raisins ou autres sont plus tendance que jamais. Pourtant, elles ne sont pas recommandées par les professionnels de la santé. Privant l’organisme d’éléments nutritifs essentiels, les cures nuisent au niveau d’énergie et au contrôle du poids à long terme.
 

Mes conseils printaniers

 
Pour commencer le printemps du bon pied, je propose plutôt de revoir certaines de ses habitudes et pourquoi pas de perdre les quelques livres accumulées durant l’hiver. 3 conseils clés !
 
•    On limite sa consommation d’alcool au profit de l’eau. Ayez une bouteille d’eau à la main en tout temps ! Pour jazzer son eau, il suffit de mettre des quartiers de lime, de citron, des tranches de concombre ou encore des feuilles de menthe.

•    On prend des produits fermentés chaque jour (kéfir, kombucha, kimchi, choucroute, yogourt probiotique), question d’équilibrer son microbiote (microorganismes présents dans son intestin).

•    On hausse sa consommation de fruits et légumes. On doit les retrouver à tous les repas et à toutes les collations. Ils nous permettront de faire le plein de minéraux et de vitamines. Visez de 8 à 10 portions de fruits et de légumes par jour !
 

Le portrait du garde-manger printanier idéal !

 
Le printemps peut être le moment tout indiqué pour faire le ménage dans les aliments ou les ingrédients du garde-manger qui sont périmés. Notez bien les dates de péremption ! Les aliments non-utilisés depuis 1 an ou mal entreposés doivent aussi faire l’objet d’une attention particulière avant d’être cuisinés. Se faisant, pourquoi ne pas en profiter pour n’y ranger que des aliments sains, bons pour l’organisme ? Exit les croustilles et autres grignotines salées, les craquelins trop gras, le shortening, les pâtisseries, les biscuits commerciaux sucrés faits d’huile de palme, les barres tendres enrobées de chocolats et autres friandises sucrées ! Faisons place aux aliments bénéfiques à la santé !
 
•    Légumineuses et lentilles en conserve. Elles sont pratiques et demandent peu de manipulation.
•    Poissons et mollusques en conserve ; thon, sardines, palourdes et saumon.
•    Fruits séchés ; raisins, canneberges, dattes, abricots.
•    Noix et graines de toute sorte.
•    Fruits en conserve et en purée. Les portions individuelles sont pratiques pour les lunchs pris à l’extérieur.
•    Légumes en conserve.
•    Beurre d’amande et beurre d’arachide.
•    Produits de grains entiers : pains, céréales, pâtes.
•    Épices et fines herbes.
•    Huiles végétales ; canola, olive.
•    Tisanes et thés.
 

Des changements de taille !

 
Certaines habitudes alimentaires nuisent à la bonne santé et à l’atteinte d’un poids optimal. Profitons donc de ce grand ménage printanier pour en finir avec celles-ci et pour instaurer de nouvelles habitudes alimentaires saines et durables.
 

L’art de la collation !

 
Les Québécois sont nombreux à prendre des collations. Toutefois, les choix de collations ne sont pas toujours judicieux. Une collation saine doit être composée d’une source de protéines (fromage, yogourt, hummus, œuf) et d’une source de glucides (fruits, légumes, galettes de riz, muffins maison). Une collation qui contient entre 150 et 250 calories est appropriée.
• Une pâtisserie commerciale prise en collation peut apporter jusqu’à 500 calories. Une différence négative de 250 calories à chaque jour se traduit par une perte de poids de 26 livres au bout d’une année !
 

Réinventer le dessert !

 
Beaucoup d’entre nous doivent terminer leurs repas avec un dessert sucré ; tarte, gâteau ou biscuits. Pourquoi ne pas réinventer le dessert ? Un yogourt, une mousse de soya ou des fruits sont des desserts d’autant plus nutritifs.• Un morceau de tarte aux pacanes contient plus de 450 calories. 450 calories, c’est l’équivalent de 250 ml (1 tasse) de salade de fruits dans un sirop léger, 175 g (3/4 tasse) de yogourt 1 % de m.g. et 4 biscuits aux figues.
 

3 repas par jour ; une évidence !

 
Par manque de temps ou par souci de couper les calories, certaines personnes se privent de certains repas. En plus d’induire une fatigue, cette habitude ralentira votre métabolisme, ce qui nuira à la perte et au maintien du poids.
 

Fini la sédentarité !

 
La sédentarité est mauvaise à bien des égards. Saviez-vous qu’une simple marche rapide de 20 minutes équivaut à une dépense calorique de 74 calories ? Cette dépense calorique quotidienne représente une perte de poids de 7,7 livres au bout d’une année !
 

La cuisine avant tout !

 
Les aliments préparés vendus en épicerie ou les repas pris au restaurant sont souvent riches en calories, en mauvais gras et en sodium. Cuisiner ses propres aliments est certes gagnant ! Pour gagner du temps, pourquoi ne pas profiter des boîtes à cuisiner qui permettent de recevoir tous les ingrédients portionnés chez soi ? Miss Fresh, Cook it et Marché Goodfood offrent ce service.
 

Exit les calories liquides !

 
Les jus, les boissons gazeuses, les boissons énergisantes et les cafés spéciaux du commerce sont tous très populaires. Comme ces breuvages sont habituellement riches en glucides et apportent peu de nutriments, il s’avère intéressant d’en limiter la consommation. De plus, comme ces calories sont liquides, elles ne rassasient pas.
• Amateurs de bulles, troquez votre canette de boisson gazeuse contre une eau pétillante deux fois par semaine et constatez les résultats ; une perte de poids estimée à 4,5 livres par année !
 

Le déjeuner ; un impératif !

 
Nombreux sont ceux et celles qui ne déjeunent pas par manque de temps ou tout simplement parce qu’ils n’éprouvent pas de sentiment de faim au lever. Or, plusieurs études démontrent que le fait de ne pas prendre le déjeuner peut nuire à la réalisation des activités intellectuelles et au maintien du poids.
 

Pour une foule de produits et de conseils nutritifs, consultez kilosolution.com!